16/04/2005

Je suis

Je suis féminine et je le sais,

Haute sur mes 170 cm je me plais,

Comme toute femme j’utilise des artifices,

Pour cacher ces petits défauts qui me créent tant de vices.

Les regards se tournent sur mon passage,

Je le vois ,je le sais et j’en suis flattée,

Mais ce que j’ai à l’intérieur de moi,Toi, et toi seule le sauras,

Car je sais qu’il n’y a que toi qui comprendras…

Dans ma tête et dans mon cœur tout est compliqué,

Mais c’est comme ça que je me plais,

J’ai tout pour être comblée,Et pourtant…

Je sais que c’est insensée,

J’ai quelque chose en moi,

Quelque chose de beau mais tant critiqué,

Qui, comme une rose,

Cherche a éclore,

Et dans le noir,

N’as point d’avenir pour s’épanouir…

Je cherche de l’autre coté du miroir,

Ce que nul autre que moi pourrait voir…

Mélancolie n’est point partie…

J’ai jadis donnée mon cœur, ma vie

A un homme qui ne m’as rien donné en contrepartie…

Méfiante…je pense,

Des leçons de la vie…

Qui laissent des traces,Un cœur blessé,

Laissant derrière lui,

Des traînées de sang…

Et personne, ni le temps,

Pourront guérir ce cœur sanglant,

De cette femme qui aimait tant.







18:33 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

merci J'ai beaucoup aimé, et il méritait de trouver sa place dans notre gallerie. C'est une délicate attention et je me plais de penser que tu songes à moi.

Écrit par : Nathanaelle32 | 16/04/2005

songes Oui...car toi et toi seule comprendras.

Écrit par : nat | 17/04/2005

Les commentaires sont fermés.