17/04/2005

Rêveries

Mon âme,

Profonde comme l’océan…

Inspirée par un vécu d’antan,

Erre à travers ma tête et mon corps,

Cherchant des réponses,

Pas trouvées encore.

 

Alors, je m’avance vers l’eau,

Sans hésiter, pas à pas…

Afin de fuir le fléau,

J’y perds pied,

M’ais c’est pas grave,

Car je me sens envahie d’une douceur suave,

Apaisée par ce liquide salé.

 

Je m’évade dans mes songes,

Dans un monde parallèle, certes…

Porte ouverte vers de délicieux mensonges ?

Au loin le tonnerre gronde,

Mais ne m’atteint pas…

Je suis dans mon monde.

 

Un dauphin vient vers moi,

Ce qui me met tout en émoi,

De mes deux mains je lui caresse la tête, les flancs

L’apesanteur m’attire vers lui,

Nous entamons une danse,

Sensuelle, doucement et lentement,

Je rentre dans ma transe…

 

Tout ceci n’est qu’un doux rêve,

Je voudrais tellement qu’il devienne réalité,

Dans mes journées routine,

Une sorte de trêve,

Un moyen de m’évader…

Quelques instants,

De ma jolie cage dorée



11:21 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.