22/04/2005

L’ange blanc,

Par un beau jour de printemps,

Sans aucune question ou pudeur,

Est apparu à toi un ange blanc,

Enveloppé d’une splendide lueur,

Evocateur de changements,

 

Empreints moi de tes fantasmes,

Je saurais les savourer,

Sans jugement ni sarcasme,

Car je sais que j’aimerais,

 

Je te sais porteuse d’un message,

Délicatement gardé dans un rouleau,

Il vient à moi comme un doux présage,

M’annonçant le renouveau,

 

Depuis ton entrée dans ma vie,

J’ose regarder dans ce miroir,

Horreur j’en avais jadis,

Trop peur  de ce qu’il me laissait entrevoir,

 

De tes mots je me suis épanouie,

De mes yeux je t’ai vu,

L’ange blanc a enfin grandi,

Je suis plus forte…qui l’aurait cru.

 

Ne cesse point d’errer dans notre monde,

Mon bel ange noir,

Avec toi j’ai envie de faire des rondes,

Tu me redonnes de l’espoir,

 

Le soir venu je déploie mes ailes,

Pour m’envoler vers les cieux,

La tête remplie de pensées belles,

Je vais bien…je vais mieux,

 

Je quitte là mon ange noir,

Sur le seuil des marches du palais,

Attendant patiemment la venue du soir,                                         

Et de ses ailes il m’enlacerait.

 







17:38 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

A tes pieds Je ne peux que reconnaître la beauté de ce texte. Si je suis pour quelque chose dans ce renouveau, j'en suis flattée, humble servante de ma dolphinée.

Écrit par : Nathanaelle32 | 22/04/2005

Un coeur de pierre? Oui,grace à toi je suis sortie de la noirceur...désormais je n'ai plus peur

Écrit par : nat | 22/04/2005

Les commentaires sont fermés.