27/04/2005

Espérances

Je viens ici bas encore,

Alléger mon cœur de ses tourments,

Et de ma plume j’élabore,

Ce que ma bouche dit dans le vent,

 

L’océan mon havre de paix,

L’ amour pour mes quatre mômes,

Dans ma tête de doux secrets,

Que je dépose tel des psaumes,

 

J’espère à une seconde chance,

D’un amour à l’âme profonde,

Ma requête est d’une telle insolence,

Que je n’ose y croire, pour rien au monde,

 

J’ai croisée sur mon passage,

Un homme ayant vécu,

Et j’ai posée mes mains sur son visage,

Mes yeux dans ses yeux et j’y ai vue…

La souffrance d’un amour perdu,

 

D’un été au printemps,

Jonglant avec des périodes d’incertitude,

Il fit connaissance avec mes enfants,

Et leur présence devint une habitude,

Leurs absences un manquement…

 

Cet homme possède un grand cœur,

Mais tout comme moi…

Du manque de confiance, une immense douleur,

En amour perdu la foi,

 

La vie ne l’as pas épargné,

Dieu rappela son enfant,

La plus grande peine infligée,

Elle n’avait que trois printemps,

 

J’ai eu ainsi l’honneur,

De faire la connaissance,

Des trois êtres qui à présent font son bonheur,

Le feeling avec eux d’une telle aisance,

Nul doute de la place qu’ils occupent dans mon cœur,

 

On dis que c’est comme cela qu’on avance,

Que le cœur et l’esprit se nourrissent,

De nos peines et souffrances,

Nous emmenant au fond des abysses,

 

Mais si c’est le prix à payer,

Pour vivre une vie en harmonie,

Je suis prête a essayer,

Et faire de mon cœur un divin paradis.

 

Je sèmerais le surplus autour de moi,

Mettant de coté cette éternel inquiétude,

Apportant sérénité et joie,

Faisant de demain...

Un incessant prélude.

                                                                 

13:47 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Ode à la vie Merveilleuse leçon de vie, pour une âme au grand coeur.

Écrit par : Chris76 | 27/04/2005

Les commentaires sont fermés.