27/04/2005

Fidélité

L’océan est devenu sombre,

Un grand silence y règne,

Jetant ainsi des ombres,

A l’intérieur mon cœur saigne,

 

Je ne sais ni pourquoi, ni comment,

Ce silence m’inquiète,

Mauvais présage d’un mesquin ouragan,

J’expose à Neptune mon ultime requête,

 

Frénétiquement je nage dans tous les sens,

Un voile me couvre les yeux,

Je crois…oui je pense,

Dans ma tête c’est vide, dans mon cœur il pleut,

 

Une image cependant me reviens,

Et ma douleur s’atténue,

Celle de mon ange gardien,

Qu’ici bas j’ai tant attendue,

 

Au loin le tonnerre gronde,

Et je reviens sur mes pas,

Je ne laisserais personne détruire ce monde,

Ou j’ai trouvée sérénité et fin à mes tracas,

 

Neptune sa Dolphinée appela,

A ses cotés sa fidèle guerrière,

Plus que jamais prête pour le combat,

Nageant vers d’assombris clairières,

 

Partout  le chaos et la terreur régna,

Comme un avertissement de mère nature,

Neptune vint a sonner le glas,

Mais de nos pensées profondes et pures,

Nous gagnerons cet ultime combat,

 

Le calme revenu, nageant vers le palais,

Je m’aperçoit avec tristesse,

Les marches fissurées,

Posé dessus encore pour ma déesse,

Un bouquet de roses par le temps fanés,

 

A présent, le cœur lourd,

Je ne vais pas plus loin dans notre royaume,

Je préfères faire demi-tour,

Appelant de mon passé les fantômes,

Jusqu’à  la levée… d’un nouveau jour.   

11:44 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Belle Je t'observe et te regarde, et plus mes yeux lisent tes textes, plus je suis fière de toi. Continues, tu es sur le chemin de la liberté de l'esprit. Tu guéris et tu es de plus en plus belle.

Écrit par : Nathanaelle32 | 28/04/2005

merci tu me manques!

Écrit par : nat | 28/04/2005

Les commentaires sont fermés.