13/05/2005

Expiation

J'ai aperçu dans ce miroir,

Une pâle lueur d'espoir.

Mais je noie mon regard,

Je renonce à vous croire.

 

Je suis revenue du pays des songes,

Mon cœur comme une éponge.

Ce soir la vie n'est que mensonge,

Et de nouveau le remords me ronge.

 

A la nuit, mon âme engloutie

Cherche au royaume de l'oubli

La voie de la raison qui a fuie

Les limbes de mon esprit.

 

Je souhaiterais devenir folle,

Comme cette pauvre boussole.

La terre devient molle,

Il faut que je m'envole.

 

La nature ne cesse de crier,

Le sage a renoncé à l'écouter

De l'enfer je continues d'expier,

Le poids de mes péchés.

 

Mes ailes ramassées,

Sur une tombe dressée

Le couperet est tombé

Bienheureuse la liberté.

 

Ne me touchez pas,

Je ne suis déjà plus là.

Entendez sonner le glas,

Il chante pour moi.

 

J'ai cessé d'exister,

Mon souffle coupé

Mon rôle à jamais

Oublié.




17:41 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

revenue Je pensais que vous aviez abandonné la noirceur de la nuit et votre rocher de désolation. Nous vous retrouvons avec plaisir, mélancoliquement vôtre...

Écrit par : Chris764 | 13/05/2005

Pourquoi Pourquoi tant de tristesse dans vos textes, le monde des images est lui superbe.

Écrit par : JM | 13/05/2005

gothic J'aime beaucoup le côté gothic, plongez nous dans cet univers, j'aime surtout les derniers vers qui raccourcissent comme pour mourir, pas mal...

Écrit par : Lilou | 13/05/2005

Les commentaires sont fermés.