29/05/2005

Demain

La beauté était devant mes yeux,

Mais j’étais comme eux…

Une aveugle dans un monde de lumière

Sans pitié pour la mer nourricière.

 

Aujourd’hui je continues de sourire,

Demain nous connaîtrons le pire.

Admirez encore les fonds colorés,

Les poissons aux reflets argentés.

 

Nous sommes trop lâches,

La désolation est en marche.

Pourtant nous avions le choix,

Ne soyons pas sournois.

 

Voilà l’héritage à transmettre,

Sur mon rocher, je l’ai vu apparaître

En un instant l’océan s’effacer

Le désert meurtrier le remplacer.

 

Un dauphin semblait m’alerter,

 De revenir aux marches du palais.

De goûter aux plaisirs de l’onde,

Mais j’étais déjà morte pour ce monde.

 

 




18:38 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Lendemain nouveau Revenue vers les profondeurs marines,
La noirceur de mon âme éclairé,
De ta présence ce monde tu illumines,
Ta Dolphinée à tes cotés,
De tes mots lues de mon écran,
Bercés par tes paroles de courage,
Est né un ange blanc,
Mes peines soignées de ce magique breuvage,
Mes plaies couverts d'un pansement,
Et lorsque pleure mon coeur,
Je vient ici un instant,
Nager auprés de toi ma soeur...

Écrit par : N... | 30/05/2005

Les commentaires sont fermés.