30/05/2005

Mille visages

On tient invisiblement dans ses mains,

Tel un incessant mirage,

Les trésors de son destin,

Caressant le futur aux mille visages,

Ne pas savoir de quoi est fait demain,

En cas d’échec rejoindre les rivages,

 

L’amour maternel aux traits d’espoir,

Tenir dans ses bras sa création,

De mes yeux voir et y croire,

Couvrir mon ange de tendresse et passion,

Le bercer du matin au soir,

De son sourire s’effacent les illusions,

 

L’amitié a un visage changeant,

Celui ou nous pouvons faire notre choix,

Visage gravé de faits marquants,

Celui où l’appel du cœur est Roi,

L’histoire d’un monde de rampants,

Dans ce livre là nos mots sont lois,

 

Je perçois le visage d’un ange,

De ses mots je reste parfois muette,

Ne pas pouvoir le toucher me dérange,

A lui je pense en voyant cette mouette,

Mais je reste dans ce monde d’anges,

De son sort point de mots aux oubliettes,

 

Mille visages en haut de ma falaise,

Dans mes rêves rejoindre ces êtres chers perdus,

De mon chagrin atteignant parfois le malaise,

De leur présence je n’étais point repue,

Ces visages morts sculptés dans la glaise,

Une pensée pour ceux que je ne verrais plus,

 

Il y a ces rides du passé,

Signes d’un vécu lointain,

Chez nos anciens dans leur peau gravées,

Traits de visage raconté à nous avec soin,

De leur vie nous manquons de respect,

Pourtant les valeurs humaines nous viennent de loin,

 

L’amour au visage sourire,

Nous le recherchons tel un trésor,

L’amour qui souvent au drame vire,

L’amour…l’ange de la mort,

Un sentiment toujours dans la ligne de mire,

Pour ceux qui y croient encore,

 

Le visage du bien être pour longtemps,

Recherchée dans un monde virtuel pas loin,

Prends les traits d’une visite à l’océan,

Colorée et décorée avec soin,

Survolé de l’ange blanc,

Enivré de l’air salin,

 

Feuilleter la vie ce bel ouvrage,

Donner un sens a tous ces mots d’amour,

Tourner ce destin de page en page,

Savoir s’arrêter et faire demi tour,

Ne pas voir que des images,

Caresser des bouts des doigts ces mille visages,

Et sourire à chaque nouveau jour,

 



11:30 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

bsr... je trouve calme et sérénité auprès de tes mots tout comme toi peut être auprès des miens...merci d'être là pour ces doux moments.

Écrit par : baby | 30/05/2005

Merci d'être toi Ce texte est un baume de bonheur sur mon coeur. Merci à toi ma soeur...

Écrit par : N. | 31/05/2005

Les commentaires sont fermés.