03/06/2005

Je suis là

Le silence est tombé,

Je sais ton cœur de femme en peine,

Je songe assise sur notre rocher,

Ma petite sœur, ma reine,

C’est ici que je t’attendrais,

 

Je m’en veux de cette impuissance,

Et de te savoir heureuse pour moi,

En paix de ma renaissance,

Aujourd’hui ne me suffit pas,

 

Je voudrais t’apaiser,

Juste de ces quelques mots,

Qu’ici je déposerais,

Pour que tu les lises très bientôt,

 

Oui…,il te faut tourner la page,

Trouver les bonnes solutions,

Mais gardes y les mêmes images,

Accorde toi le pardon,

Et laisse fermée la porte du passage,

 

Il y a des choix a faire difficilement,

Tu ne renonceras pas à tes rêves,

Je ne te dirais pas de faire autrement,

Trouver un terrain d’entente…une trêve,

 

A lire mes phrases simples ici bas,

J’ai sur toi une longueur d’avance,

Oui, je sais…on dirait pas,

Mes conseils nourris par l’expérience,

Soufflés au dessus de l’océan vers toi,

 

Je resterais là dans ce monde à présent bien noir,

Je serais patiente et ferais  vœu,

De pouvoir revoir ce paradis en bleu,

Gardant une place sur cette pierre,

Ou nous serions à nouveau DEUX !


14:11 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je vois par tes yeux Les pores de ta peau sont les miens
Je ressens tellement ce chagrin
Mais je vois aussi par tes yeux
Et l'univers devient si bleu pour nous deux.

Écrit par : N. | 03/06/2005

Les commentaires sont fermés.