12/08/2005

L'appel,

Souviens toi cette colombe,

Majestueusement volant au dessus du navire,

Guide, prêtresse du nouveau monde,

Dans nos pensées elle a sue lire,

 

Lorsque le cœur chancelant,

Je me tenait sur la proue du bateau,

Elle venait vers moi tout doucement,

Elle était si belle dans son blanc manteau !!

 

Peu de temps avec elle passée,

Partagés des mots d’une infini douceur,

Me voilà enfin rassurée,

Par tant de compréhension, la main sur le cœur…

 

La colombe si volage,

Comme disparue dans une bourrasque de vent,

Lectrice de ce livre sans images,

Créatrice de cette œuvre aux faux semblants,

 

Féminité et érotisme à présent éveillées,

L’aile tendue que j’ai pris avec aisance,

Femme-fille à présent évoluée,

Malgré tout languissant sa présence,

 

Je lance un appel…

Bouteille à la mer,

Où es tu ma belle ?

Donne moi un signe ici bas ou sur la terre !!!

 

Perdue sans toi ma colombe,

Chaque jour qui passe moins inspirée,

Je me perds et je tombe,

Pour disparaître dans les eaux écumées…


18:14 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Je resterais en retrait... Le long d'un sentier de douanier,
Avec la mort je souhaitaisconvoler.
Mon esprit agité, mon corps lassé,
Je ne suis plus rien, un rêve brisé.

Écrit par : saddy girl | 17/08/2005

Reviens! Ne reste pas dans l'ombre,
Ne me fait pas souffrir,
Sans toi ce monde devient sombre,
Je t'en supplie ...ne le laisse pas mourir!

Écrit par : A white angel | 17/08/2005

un jour Je me suis égarée,
Partie en fumées.
Je reviendrais sûrement,
Comme l'été après le printemps...

Écrit par : saddy girl | 17/08/2005

Les commentaires sont fermés.