01/09/2005

La douceur,

L’absence point signe de provocation,

Les pieds nus dans ce jardin abandonné,

Juste un temps de réflexion,

La peur dans la noirceur noyée,

 

Aspirant à la douceur,

Je ne veux pas me perdre dans les sous bois épineux,

J’ai fait le choix d’être fidèle à mon cœur,

Lieu ou la complexité ne fais pas d’envieux,

 

L’ange blanc s’instruit d’une mauvaise expérience,

Du mal des autres s’octroyer le pardon,

S’adoucir d’un moment de silence,

Mais jamais par l’autodestruction,

 

Pour l’ange noir j’ai déposée tous mes secrets,

Dans la prose certains écrits sur les marches de ce monde,

Nous avions tous deux la clé du précieux coffret,

Aujourd’hui je souhaite faire cesser l’orage qui gronde,

 

Mon amie je te sens envahie par l’aigreur,

Je suis lasse de jouer aux devinettes poétiques,

Partage avec moi tes tristesses et ton bonheur,

Je me perds dans ton monde de moins en moins fantastique !

 

Ce lieu devient pour moi impénétrable,

Il est démuni de pudeur,

Je t’aime, mais te suivre j’en suis incapable,

Je suis et resterais l’ange douceur,

 

Notre jardin est joncé d’épines,

Parsemés par les milliers de roses fanées,

Délaissées et nourris par de sombres rimes,

Terre craquelée par cette fichu dualité !

 

Plaisante étreinte saphique par tes mots animée,

Création d’un monde mystérieux,

Découvrir cette différence à présent avouée,

Envie caché, ici un jeu…

 

Toujours ta Dolphinée enjôleur,

Aimant nager, danser dans ces eaux bleues,,

A vouloir t’inonder de douceur,

Et désirer ce que me disent tes yeux,

 

La clé entre tes mains,

Mais pour franchir quelle porte ?

Y trouveras tu toutes les réponses de ton lendemain ?

C’est un mystère pour l’ange noir en quelque sorte,

Porte vers son mystérieux destin…

 

Perdue dans un immense labyrinthe,

Submergée par le doute,

Mortelle ou douce seras l’étreinte,

Qui décidera de notre route…


16:11 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

pourquoi? Pourquoi tout ce désordre dans une histoire où vous sembliez être en symbiose? Très beau texte.

Écrit par : Lucie M.54 | 04/09/2005

Les commentaires sont fermés.