04/10/2005

Inaccessible bonheur,

Perdue dans l’océan de mes émotions,

Peut on détruire l’autre tout en s’aimant profondément ?

Nous sommes l’éternel bourgeon qui attends l’éclosion,

Toujours aux aguets de la révélation de mes sentiments,

 

Le cœur est doux mais voilé,

Imposant le silence pour ma propre défense que je souhaite,

Ma bouche se ferme sur tous mes secrets,

Je me fait cette femme aux yeux vides et muette,

 

Aspirée dans le tourbillon du chagrin,

Au fond du puits gisent toutes mes chances gâchés,

Je baisse la tête, je ne crois en plus personne en plus rien,

Restant seule avec mon destin,

 

Promettre des milliers de roses à ceux que j’aime,

Vouloir que chaque pétale soit un instant de bonheur,

J’ai grandie sans les conseils de ma mère,

Matrice lugubre de ma vie sans couleur,

 

Pourquoi au nom de Dieu je m’en sortirais ?

Si je n’ai que le nectar de mon cœur a offrir ?

Et si je n’ai pas encore rencontrée l’homme qui me méritais ?

Mes intentions sont bonnes  mais me font tellement souffrir,

 

Je me plonge dans un monde virtuel par lâcheté,

Ou je dépose mes peines et mes joies,

Que j’ai crée par mes songes solitaires imaginés,

Fréquentés que par les braves et les Rois,

 

Mes souhaits de femme inaccessible,

N’aspirant qu’à l’amour et le simplicité,

Ou mon cœur devient cette fragile cible,

Errant trop souvent dans le dédale de mes sombres pensées,

 

J’ai parfois ravivée cette vacillante flamme,

Tout ce que je veux est d’être aimée d’un sincère amour,

Mais je ne suis que cette femme,

Qui vit dans la crainte de ce nouveau jour…


15:36 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

un gros bisous... à mes deux tites nath et un bon we à vous.

Écrit par : baby | 08/10/2005

Les commentaires sont fermés.