04/11/2005

Le souffle...

Mes yeux se sont posés sur l’océan endormi,

La houle inlassable et furieuse s’est enfin assagie.

La vie reprend son cours et l’envie d’être aimée,

Comme une peur cachée occupe nos pensées.

 

Le souffle porteur d’amitié crève le ciel lourd,

Une rose comme amulette, apparaît sans tambour.

Un courant d’air que nul obstacle ne saurait dévier,

Est en route pour soulever les doutes accumulés.

 

Vent des dieux, souffle de vie, baume des pleurs,

Il sèchera les larmes et réchauffera les cœurs.

Une nouvelle quête a été ordonnée et approuvée,

De ramener sur le fier vaisseau, bonheur et gaieté.

 


13:18 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Impatiente... Je suis impatiente de lire les vers que tu vas coller à cette superbe image qui évoque en moi une multitude de sentiments.

Écrit par : Nat | 04/11/2005

Les commentaires sont fermés.