21/11/2005

Espoir de flamme

L’hiver est là glacial  dans ton cœur,

Le feu s’est éteint à cette heure.

Mais un simple rayon de soleil,

Semble parfois une merveille.

Qu’aucun feu de l’enfer, ni brasier

Ne saurait égaler par l’énergie rayonnée.

Parfois une prière, une main tendue,

Sauvent même les causes perdues.  


19:36 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

un bonsoir à vous deux... un grand merci aussi pour votre gentillesse, votre présence et vos mots...gros bisous

Écrit par : baby | 21/11/2005

Ha bon? Même les causes perdues?Pour l'instant elle ne l'est pas mais si ce jour s'annonce je changerais de chemin...comme Lucie l'as dis.Je vais mieux aujourd'hui et me dis que si il ne s'y tiens pas c'est qu'il ne me mérites pas,c'est tout.J'espère que toi tu vas bien.

Bisous!

Écrit par : Nat | 22/11/2005

Les commentaires sont fermés.