17/05/2006

le levant

Au sommet de la dune, je vois ma vie,

Un désert épanoui entâché de mépris.

Les paroles jetées au puits de l’intolérance,

Ne sont que les reflets de votre ignorance.

Demain l’astre au levant effacera la noirceur,

Et le vent chaud balayera toutes les peurs.

Je ne garde de mon passé aucune rancœur,

Car de l’avenir, je n’attends rien petite sœur.

00:03 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je suis... Ebahie devant la beauté et la profondeur des mots choisies...le levant est pourtant un regard vers l'avenir que je te souhaite de toute beauté et pleins de bonnes choses.

Écrit par : Nat | 17/05/2006

Les commentaires sont fermés.