10/06/2006

Je suis lasse de ce monde

 A une amie, une soeur

La vie contre la peur.

C’est lorsque tout finit,

Que j’entre dans l’oubliQue tout est si beauA bord du vaisseau.

 

09:16 Écrit par baiser virtuel | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

Commentaires

Adieu mon amie Tout en ce monde doit finir un jour. Bon voyage vers le large...

Écrit par : Nat | 10/06/2006

Oublier... L’eau coule lentement
Le vent agite l’herbe
Les mots s’envolent
La rivière les emporte

Écrit par : Alexandre | 10/06/2006

un passage Notre rencontre, un hasard,
une erreur plutôt qu'un espoir.
La vie est ailleurs aujourd'hui,
Notre correspondance finie

Écrit par : Dolphinee | 16/06/2006

A l'heure du châtiment,
Oubliée la joie d'antan
Je rêve de sentir le vent,
Souffle d'espoir d'un amant.

Fiancée une nuit à l'Ankou,
J'ai été trainée dans la boue.
L'ange rédempteur sur ma joue,
A laissé l'empreinte du courroux.

Écrit par : Nathanaelle32 | 06/10/2006

Il y avait longtemps... me semble t'il que je n'étais plus passée ici et pourtant c'est toujours aussi émouvant .
Je t'embrasse

Écrit par : baby | 26/04/2007

Il y avait longtemps... me semble t'il que je n'étais plus passée ici et pourtant c'est toujours aussi émouvant .
Il est des rencontres qui laissent des traces que l'ont ne peut se résoudre à éffacer et d'autres que la mer emporte.La vie est en mouvement perpétuel!
Je t'embrasse

Écrit par : baby | 26/04/2007

Une pensée... Pour toi tous les jours...j'espère que tu vas bien ainsi que ceux qui t'entourent.

Écrit par : Nat | 24/08/2007

Le vaisseau,La plume...toi...tu me manque...je sais que tu es loin...mais la toile virtuelle nous a toujours rapprochée toi et moi...

Écrit par : Nat | 06/10/2011

coucou, enligne ce soir

Écrit par : Nathanaelle | 06/10/2011

Je viens souvent...

Écrit par : Nat | 12/10/2011

Je n'oublie pas,je pense très souvent à toi...je n'oublie pas,on est faites pour se rencontrer,même virtuellement...tu es ma source,mon inspiration,ma brise marine...sans toi pas de poésie...

Écrit par : Nat | 12/10/2011

Gravé L'éternité ne suffira pas,

pour effacer le prénom que j'ai gravé,

au fond de ma mémoire.

Il est ancré si profond,

que parfois j'ai l'impression,

qu'il est une partie de ma vie.

Une soeur que je n'ai jamais eu,

mais qui aurait ta personnalité,

ma moitié, une âme,

qui me donnerait,

simplement envie d'exister.

Nous, Amour, Tendresse,

Amitié, Solidarité, Hardiesse, Admiration.

C'était de toi pour moi...j'ai trouvée l'image correspondante

Écrit par : Nat | 12/10/2011

Mon amie, j'ai parcouru de nombreux océans et j'entends encore les rires et les larmes de mes chimères. qui me poussaient vers la quête d'un autre identité, celle d'une femme différente, qui ne serait qu'amour et passion. Au lieu de cela, j'ai plongé mon esprit dans la déraison et aujourd'hui je sollicite le pardon.
J'ai triché envers toi et les autres, je me suis cru plus forte, je n'étais que faiblesse. Longue déchéance psychologique, descente aux enfers, je me suis libérée de mes fers.

Écrit par : nathanaelle | 20/10/2011

D'abord j'ai vécue les choses dans un monde virtuel...aujourd'hui mes fantasmes sont réels...épanouie,je vis...mais en manque de poésie.Je sais que tu t'es noyée...laisse les fers au sol mon ange...je disparais...a tout jamais.Car j'ai beaucoup de respect pour la femme que tu es.

Un papillon libre mais tellement éphémère,c'est ce que je suis aujourd'hui

Écrit par : Nat | 24/10/2011

Faire de la poésie, c'est d’abord se confesser. Se libérer enfin d’un chant secret et intérieur. L’inspiration nait des souvenirs passés, Mais les vers sont sublimés par le bonheur. Le cœur subit les assaults du monde réel, Mais la prose se plait à décrire le virtuel. L’imaginaire est donc l’antidote de nos peurs, Le baume apaisant qui sèche nos pleurs.

Besoin de sécher mes pleurs...

Écrit par : Dolphinee | 16/06/2013

Les commentaires sont fermés.